Les éditions de l’étau, un air d’antan

 

D’aussi loin qu’il s’en souvienne, le crayon lui a toujours brûlé le bout des doigts : le Nantais Benjamin Guyet a de tout temps dessiné, a rempli des carnets entiers de croquis, est passé par le graff avant de se lancer à corps perdu dans la linogravure, à la fois par plaisir et par goût du défi. Pour se donner les moyens de son ambition, il fonde en 2013 Les éditions de l’Étau et depuis enchaîne les travaux, présente ses œuvres au musée Jules Verne (l’univers de l’écrivain est une de ses sources d’inspiration), puis à celui de l’Imprimerie. Sa technique de prédilection, la linogravure donc, est entièrement manuelle et il en maîtrise toutes les étapes : chaque planche est gravée à la main, encrée puis pressée – sur une ancienne presse, pour ajouter encore à son cachet. Autodidacte, aimant à brouiller les frontières entre design, typographie et affiche d’art, influencé par l’imagerie publicitaire du XIXe siècle, Benjamin mêle, à la flamboyance et au foisonnement des arts graphiques, l’humilité et la minutie de l’artisan.

leseditionsdeletau.wordpress.com

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s